Le SCIO est un système électrophysiologique universel de biofeedback (médecine quantique).

 

 

Cet appareil quantique le SCIO est conçu pour détecter et réduire le stress. Techniquement, il mesure la réactivité électro physiologique du client, qui est une autre façon de représenter le stress.

Il coordonne un programme de biofeedback afin de recueillir l'information bioénergétique du subconscient du client. L'information est obtenue du corps par 13 électrodes intégrées à l'intérieur des harnais de la tête (9 points de mesure sur la tête) une électrode sur chaque poignet et une électrode sur chaque cheville ainsi nous obtenons une image précise et méticuleuse de l'état général du client. Ces informations sont choisies et listées par le SCIO par ordre de réactivité de la plus élevée à la plus faible et les facteurs de stress sont analysés avec le client.

Le système est calibré pour mesurer les très fines et subtiles réactions électriques. Des fonctions de rétroaction constante permettent au SCIO de modifier automatiquement les paramètres d'amplification, de puissance et de fréquences pendant les thérapies, cela assure une pleine sécurité d'utilisation.

Cela permet aussi à l'appareil de cesser automatiquement la thérapie dès que les réactions du sujet montrent une efficacité maximale. La sensibilité est si finement réglée qu'elle enregistre rapidement les premiers signes de détresse et les résultats associés à cette détresse.

 

En quoi le SCIO est-il différent des autres dispositifs de biofeedback ?

Par de nombreux aspects, le système de biofeedback SCIO est aujourd'hui le dispositif de biofeedback le plus sophistiqué, le plus innovant et le plus efficace sur le marché.

Il dispose de deux méthodes électro-biologiques uniques brevetées : le système de test de Signature Trivector et le processeur Xrroid de mesures de biofeedback. Ces méthodes associées à une augmentation incroyable de la vitesse de transfert, de la sensibilité et de l'amplitude supplantent les anciennes théories qui suggéraient que la résistance seule suffisait pour fournir ce type d'informations.

Un système d'équations algorithmiques mathématiques unique a été mis au point pour calculer plus précisément ces données en 3 dimensions en se fondant sur trois vecteurs (ou courbes d'ondes) : le voltage, l'ampérage et la résistance. On peut effectuer ce calcul pour chaque substance et énergie uniques existantes, on l'appelle la signature Trivector. L'inventeur de ces deux méthodes a découvert une manière extrêmement efficace d'utiliser les potentiels évoqués et les signatures, les fréquences de résonance de chaque substance unique pour soulager le corps de l'agression des agents de stress.

 

Au moyen d'un logiciel de pointe (CLASP), d'un dispositif d'interface et d'un ordinateur

Des milliers de signatures trivector sont enregistrées dans la base de données de la matrice principale du logiciel principal. Ces signatures sont ensuite présentées sous forme d'énergie au client à des vitesses biologiques de 1/1000ème de seconde au moyen de micro-courant à basse tension. Au cours de ce processus, l'ordinateur mesure et rend compte des réponses bio-énergétiques à chacune de ces signatures. Les vitesses auxquelles se produisent les interactions sont le brevet nommé processus Xrroid, le test EPR de cinq minutes peut révéler des réactions de stress à plus de 11'000 agents différents qui influencent votre santé.

Bref, votre corps est électrique à 100%. Une grande variété de processus physiologiques se produisent à l'insu de notre conscience et de nos aptitudes verbales, ce qui les rend subtils par définition. Nous ne sommes, par exemple, pas directement conscients de la tension musculaire lorsqu'elle se produit, pas plus que des enzymes libérées par notre pancréas, ou des modifications de nos ondes cérébrales. Chaque action implique un certain transfert d'énergie, qu'elle soit électrique, quantique, photonique ou chimique. Ces interactions énergétiques subtiles sont en fait des actions et des réactions physiologiques à un stimulus électrique qui peut être détecté par le dispositif de biofeedback INDIGO, permettant au praticien d'en informer le client qui pourra apprendre à mieux se contrôler ou à équilibrer ses énergies.

L'aspect le plus important du biofeedback SCIO n'est pas la mesure de l'électricité dans le corps mais la mesure des modifications. La mesure et le système de feedback continus du système nous permettent d'observer les réactions subtiles du client aux paroles, idées, agents ou tout autre stimulus qui fait réagir le biofeedback. Le corps est un système dynamique qui n'est jamais statique, il ne peut, par exemple, pas y avoir une tension artérielle unique, elle change à tout moment. Les réactions ou la réactivité à une multitude de stimuli est un outil important du SCIO qui aide le client à refreiner ses réactions à des paramètres subtils et don verbaux de sa physiologie.

 

Boucle cybernétique

La boucle cybernétique et sa capacité à l'autofocalisation aux fins de maximaliser une acquisition de connaissance est un autre facteur important qui contribue à la popularité du SCIO dans le monde entier chez les professionnels de la santé. La boucle cybernétique est un moyen de communication bidirectionnel entre le dispositif et l'ordinateur, elle est constamment en phase avec le client et mesure ses progrès.

La fonction auto-focus s'effectue en conjonction avec la boucle cybernétique pour permettre aux praticiens de personnaliser leur protocole de rééducation afin de répondre aux besoins spécifiques extrêmement précis de chaque client. Cette fonction permet également d'effectuer ce que nous appelons un "biofeedback passif, la capacité du SCIO à aider à rééduquer les réactions physiologiques d'un client à un des niveaux inconscients/autonomes. Cependant, le dispositif peut également effectuer des interventions plus actives de type "biofeedback classique" ou “neuro-feedback" type interventions.

 

Valeurs de rectification

Très peu de modalités médicales de soins physiques ou mentaux offrent au praticien la capacité de voir exactement à quel point leurs clients répondent à l'intervention un instant après l'autre. Le SCIO calcule en fait un pourcentage de modifications et donne une valeur de rectification à la fin de chaque programme de réduction de stress. C'est extrêmement profitable aux praticiens.

 

Mesures et auto-focus de base

Le programme permet de se concentrer en profondeur et il est aussi extrêmement convivial. Dans la plupart des cas, lorsque le praticien ouvre un panneau d'harmonisation particulier, les programmes de biofeedback qui profiteront le plus au client sont en surbrillance. Ce choix sont basés sur une évaluation initiale fondamentale des réactions électro-physiologique [EPR). On peut également effectuer une sélection à l'aide du dispositif d'auto-focus pour déterminer le programme le plus utile au sein de ce panel.

Un autre exemple concernant ce sujet : le dispositif affiche d'abord, alors qu'on travaille avec le programme de fréquence électro-physiologique, les réactions les plus fortes à des activités et modèles d'ondes cérébrales avant de commencer le processus de rééducation. Au cours du programme de rééducation musculaire spinal, les agents de stress se trouvant dans colonne sont d'abord mis en évidence dans l'évaluation du stress. Le praticien peut ensuite commencer la rééducation. Ce processus d'éducation, une exclusivité du SCIO, est également un outil incroyable autant pour les praticiens que les clients.

 

Alarme intégrée

Le "serment d'Hippocrate", principe de la médecine moderne (les professionnels de la santé ne doivent pas faire de mal) est intégré dans la conception opérationnelle du SCIO. Ce système d'alarme intégré signalera au praticien que le client a atteint une capacité d'entraînement maximum au sein d'un programme spécifique. Le logiciel peut fermer la session si, pour une raison quelconque, le client n'intègre pas le programme d'apprentissage d'une manière sure, saine et satisfaisante.

 

Les fonctionnalités du SCIO

Le SCIO est un appareil médical Classe 2. L’appareil SCIO est enregistré comme « Système Universel de Biofeedback Electrophysiologique » selon les huit thèmes universels suivants :

  • Réduction du stress et Questionnaire de agents stressants du mode de vie.
  • Réduction simple du stress des ondes cérébrales par ECG (électroencéphalographe) comprenant l’électrothérapie crânienne.
  • Réduction simple du stress de la conscience du coeur ECG (électrocardiographe) trois pôles.
  • Simple rééducation des muscles par EMG (électromyogramme).
  • GSR (réaction épidermique galvanique) et TVEP (potentiel de la mesure de la tension transcutanée).
  • Stimulation électrique des nerfs transcutanés pour réduire la douleur.
  • Guérison des blessures et traumatismes et osmose électrique.
  • Stabilité globale de la tension.

Tous se combinent pour former un système universel de biofeedback électrophysiologique pour la détection et la réduction du stress et l’entrainement et la rééducation musculaire après blessure, de la faiblesse musculaire ou dystonie, la douleur (TENS [stimulation électrique transcutanée des nerfs]), guérison traumatisme/blessure, déséquilibre dans la stabilité de la tension, potentiel redox et réactivité électrophysiologique.

 

Le SCIO peut effectuer les diverses fonctions suivantes :

  • Tests de provocations allergique
  • Test de réaction à l'infection et stimulation du système immunitaire
  • Electro-Acupuncture
  • Stimulation neurologique
  • Biofeedback-Interaction psychologique - Interface inconsciente
  • Muscle- Rééducation neurologique
  • Scan d'homotoxicité et d'homéopathie
  • Détection de tissus blessés ou malades et réparation
  • Détection de maladies dentaires et réparation
  • Superlearning, apprentissage accéléré
  • Diagnostique électrophysiologique et thérapie
  • Profils de gestion comportementale et thérapie
  • Analyse chiropratique et thérapie
  • Biorésonance
  • Détection des ondes cérébrales et correction
  • Correction de profils électriques anormaux comme une pression de protons, d'électrons, des schémas de réactions, des fluctuations, un déséquilibre tri-vectoriel. Etc.
  • Rapport de sessionLe boîtier du SCIO contient un appareil d'interface digitale, un microprocesseur, et se connecte à l’ordinateur par un câble spécifique. L'alimentation électrique pour les LED (lumières) provient de la connexion USB qui s'alimente à la puissance de l'ordinateur.