Georges Lakhovsky
Ces ondes qui guérissent
Ces ondes qui soignent

Inventeur de « l’oscillateur à longueur d’ondes multiples » qui a donné de remarquables résultats pour le traitement de maladies diverses.

Georges Lakhovsky, les théories de cet illustre scientifique sont celles qui se rapprochent le plus des découvertes modernes sur les propriétés électriques des cellules saines et souffrantes.


Lakhovsky a fait valoir que la cellule peut être comparée à un circuit électrique oscillant capable d'émettre et de recevoir un rayonnement électromagnétique, d'une amplitude et d'une fréquence spécifiques, propres à chaque type de cellule.


Tous les filaments tubulaires qui composent une cellule (ex. ADN, microtubules du cytosquelette, etc.) ont toujours la forme d'une spirale, ou hélice, et constituent donc des circuits oscillants microscopiques pouvant osciller selon une fréquence spécifique. Lorsque l'équilibre d'émission et de réception de ces éléments est compromis, on va inévitablement vers un processus pathologique.


Pour Lakhovsky, la lutte entre les cellules saines et les agents pathogènes, tels que les virus ou les bactéries, était une «guerre des radiations». Si les radiations des microbes étaient plus fortes, les cellules se mettaient à osciller irrégulièrement et tombaient malades, enfin quand ils ont cessé d'osciller, ils sont morts.


L'effet principal des fréquences délivrées par l'appareil qu'il a inventé, le Multi Wave Oscillator (MWO) voir la photo ci-dessous, consiste précisément à repolariser les cellules malades, à élever leur potentiel électrique et à améliorer leur cinétique enzymatique afin d'accélérer les temps de réparation des tissus et des os et de produire une action bénéfique anti-oedémateuse, anti-inflammatoire et analgésique.


George Lakhovsky est né en Russie en 1870. En 1894, il obtient son diplôme d'ingénieur et a l'opportunité de parfaire sa culture à Paris où en 1905 il épouse une fille de cette ville, dont il aura trois enfants. Au début des années 1920, il développe ses théories sur les propriétés électromagnétiques des cellules et construit un appareil appelé l'oscillateur radio-cellulaire qu'il utilise expérimentalement sur des géraniums préalablement inoculés avec des bactéries génératrices de cancer. Ses expériences ont donné des résultats positifs : Le cancer a été éradiqué en augmentant les oscillations normales des cellules saines. Suite aux résultats positifs de ces expériences, il pensait pouvoir obtenir de meilleurs résultats.

En 1931, il construit un appareil capable de générer un champ, capable de produire une gamme de fréquences allant de 3 mètres à l'infrarouge, le Multi Wave Oscillator. Cet appareil a été utilisé avec succès dans des cliniques françaises, suédoises et italiennes pour traiter les tumeurs cancéreuses, les lésions produites par les brûlures radio, les goitres et une gamme de maladies considérées comme incurables. En 1941, alors que la France est occupée par les Allemands, Lakhovsky, grand antinazi, doit quitter Paris et s'installe donc à New York.


Son oscillateur à longueur d'onde multiple a été utilisé dans le service de physiothérapie d'un grand hôpital de New York, où l'arthrite, la bronchite chronique, les luxations congénitales de la hanche et d'autres affections ont été traitées avec succès. Lakhovsky avait jeté les bases de la radiobiologie, mais la classe médicale n'a pas voulu donner suite à ses découvertes à sa mort et donc aujourd'hui l'utilisation de son oscillateur pour des traitements médicaux est officiellement interdite par le ministère américain de la santé. Il croyait que l'une des causes essentielles de la formation du cancer était le déséquilibre oscillatoire des cellules.

Donc, pour redonner aux cellules en déséquilibre leurs oscillations normales il a fallu prévoir un choc oscillatoire : Un instrument capable de fournir une multitude de fréquences, aurait permis à chaque cellule de vibrer en résonance avec sa propre fréquence spécifique. De 1926 à 1938, il a écrit 21 livres, traduits en différentes langues. Jusqu'à sa mort en 1942, Lakhovsky a soigné et guéri un grand nombre de patients atteints de cancer grâce à ses inventions. 

 Appareil utilisé dans le cabinet du naturopathe Patrick Schifferling, thérapeute Lakhosky. Sur le OLOM il y a sept métaux, l’or, l’argent, le cuivre, l’étain, le nickel, le fer et le zinc. Les sept métaux qui composent les vrais bols tibétains, c'est aussi les sept métaux qui font vibrer l'ADN. Les bols tibétains sont aussi utilisés par le Sonothérapie Patrick Schifferling