Georges Lakhovsky, ces ondes qui guérissent